André-Claude GAMBERO

Dame nez au vent
Dame nez au vent

      J’aime toujours jouer avec le feu. J’aime jouer avec les différents aspects d’un même matériau. Je cherche dans le traitement de la surface une poétique en même temps de dépouillement et de sensations fortes. Je privilégie donc les contrastes, les variations d’effets, de couleurs, de teintes, de matières. J’expérimente toujours  de nouvelles pistes concernant le traitement de la surface, et de nouveaux procédés de cuisson. Mais l’aspect de la surface n’est que la partie émergée de ma démarche.

J’aime que les objets, mis dans certaines situations, suivent un parcours personnel, ou supposé tel. Ils acquièrent une sorte de personnalité, de particularité. 

Je suis préoccupé par le jeu complémentaire de la vie et de la mort et par l’aspect temporel des choses, entre éternité et éphémère. En filigrane de mon travail on pourra voir les thèmes croisés de l’empreinte et de son rapport au temps, de la gestation et de la naissance, de la femme avec toutes ses facettes :  séduction, maternité, beauté, et dans son statut de mystère éternel. Le thème de l’empreinte conjugué à celui de la maternité me font enfermer dans certaines sculptures des traces de moi-même, des écrits, des mini-sculptures. J’aime l’aspect secret, caché de certains actes. Tout ne doit pas forcément apparaître au jour ni être évident…

                                 

                                          André-Claude Gambero